► Taboulé printanier au quinoa (petits pois, chou rave, tomates confites, menthe & citron)


Envie de glisser des p'tits légumes nouveaux (pour changer des blettes !) partout dans mes petits plats...! Pas vous ?! Pfioouuuuu avec ce soleil tapant... dur dur de résister aux saveurs fraiches, pétillantes et acidulées, aux jus de légumes fraichement pressés, et aux premiers petits pois frais ! Alors les voici dans un petit taboulé de quinoa ultra rafraichissant, à la menthe fraiche, aux tomates confites, légumes croquants (chou rave) et au citron. Un plat complet délicieusement parfumé, bourré de minéraux (quinoa, légumes crus, sésame...) et d'acides aminés de bonne qualité (gràçe au quinoa et aux petits pois). Et puis tant qu'on y est, pour assaisonner le tout on y verse aussi un délicieux filet d'omégas 3 (huile polyinsaturée et première pression à froid de votre choix : huile de noix, de cameline, de lin...) pour prendre bien soin de nos petites cellules, de notre cerveau et de notre corps tout entier :) Ce taboulé se dégustera volontiers en entrée ou en plat principal, accompagné d'un jus "maison" et de galettes de céréales soufflées par exemple ;)  Et n'hésitez pas une seconde à le glisser dans vos lunch box pour faire le plein de vitalité !

Taboulé printanier au quinoa
(petits pois, chou rave, tomates confites, menthe & citron)
{pour 2 - 3 personnes}

250 g de duo de quinoa*
150 g de petits pois frais
50g de tomates confites
1/2 chou rave ou 1 petit concombre Noa
50 ml d'huile polyinsaturée et première pression à froid
(chanvre, lin, noix, cameline...)
2 cas de sauce tamari
1 citron (jus et zestes)
10 feuilles de menthe fraiche
3 feuilles de basilic frais
gomasio*

Rincez le quinoa puis égouttez-le.
Faites-le cuire dans une casserole d'eau bouillante salée pendant une quinzaine de minutes.
5 minutes avant la fin de cuisson du quinoa, ajoutez les petits pois frais écossés dans la casserole.
►  Égouttez le tout puis laissez refroidir.
Une fois le mélange quinoa / petits pois refroidi, ajoutez les tomates confites coupées en petits dés, le chou rave (ou le concombre) pelé et coupé en petits dés, les zestes de citron frais, le jus de citron, les herbes fraiches ciselées, l'huile et la sauce tamari.
Ajustez l'assaisonnement avec du gomasio (sel de sésame complet).
Laissez mariner au frais 2 heures minimum puis dégustez bien frais.

La fiche-recette (Clic !)


* Pour info, cette recette a été réalisée avec le duo de quinoa et le gomasio de la marque PRIMEAL.

Allez, j'en profite pour vous glisser quelques clichés pris sur le vif de mon tout nouvel environnement de travail, situé dans les locaux d'une association (basée essentiellement sur l'agroécologie, la santé au naturel et le bien-être) en pleine campagne. Ouf, après 10 ans de (sur-) vie au sein de la capitale, j'ai enfin quitté Paris pour pouvoir m'oxygéner la tête, le cœur et les poumons et me rapprocher de la Bretagne, cette région si chouette, si inspirante et si paisible ! J'avoue, je suis ultra chanceuse d'être au milieu de tout ce vert si lumineux ...Et je n'ose même pas vous montrer la vue que j'ai de mon nouveau cabinet de naturopathie (partagé avec un praticien en médecine chinoise) en cours d'installation... de crainte de vous rendre un brin jaloux (surtout vous qui êtes encore à Paris : je compatis car si j'étais à votre place je crois que ça "m'irriterai" ! ) ;)








https://www.facebook.com/EllenFremonthttp://www.hellocoton.fr/mapage/saveursvegetaleshttps://twitter.com/TheVeggieCathttp://www.pinterest.com/ellenfremont/http://instagram.com/saveursvegetales


7 commentaires :

  1. Ce taboulé semble délicieux ! J'aime beaucoup ~

    RépondreSupprimer
  2. humm ce taboulé est une pure merveille

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ces si jolies photos de bon matin!

    RépondreSupprimer
  4. Tu me donnes envie de petits légumes de printemps avec cette recette!

    RépondreSupprimer
  5. Jolie recette et jolie découverte de ton site.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Ellen,
    Merci pour ces quelques clichés de ta nouvelle campagne. Je comprends tellement ce besoin d'oxygène après avoir passé plusieurs années sur Paris. Moi-même, je n'y survivrais sans doute pas longtemps ! J'espère que nous aurons droit à d'autres belles photographies comme celles-ci par la suite ;-)

    Des bisous Ellen, et à très vite pour de nouvelles succulentes recettes !

    Delphine.

    RépondreSupprimer

Pas de blog, de compte Google ou de site ? : Pour me laisser un petit mot, sélectionnez "Anonyme" et signez :)