► Salade de choux vitaminée à l'orange et au sésame noir

Choux rouge . oignon . orange . chou rave . sésame noir




Une histoire de "chouwa" !

Je ne sais pas pour vous, mais dans mes souvenirs d'enfance, le chou rouge est venu s'imprimer comme un aliment pas très savoureux, amer et désagréable en bouche. Et oui, toutes ces années de cantine scolaire (et de nounou pour ma part) ont eu vite fait de nous convaincre... Durant tout ce temps, mon cerveau (et possiblement le votre aussi) a classé cet aliment (et bien d'autres) dans la case "aliment qu'il faut manger de force" (tais-toi et finis ton assiette !), en dépit de son goût... (on ne mange pas par plaisir toute façon, mais surtout pour combler sa faim et prendre des forces !) ? A l'époque, c' était d'autant plus vrai si on voulait avoir droit à la suite du menu et remplir nos petits estomacs affamés : une louchée de purée de pommes de terre reconstituées et bourrées de pesticides + une tranche d'animal mort et maltraité ? Ou les viscères en sauce d'un être sentient* + une plâtrée de pâtes blanches au beurre et au fromage (des sécrétions animales barattées ou fermentées qui donnent du goût) ? Sans oublier la tranche de polystyrène, soit disant comestible (que l'on appelle encore aujourd'hui de la baguette) sur laquelle d'ailleurs on se rabattait bien souvent ! On passera le dessert bourré d’arômes artificiels, de sécrétions animales (volées aux petits veaux) et de colorants... Pour revenir à notre chou rouge de la cantoche, il me semble qu'il avait tellement macéré dans l'acide (du vinaigre d'alcool ?) qu'on ne pouvait même plus vraiment en déceler son goût originel. Bref, cette ration quotidienne (qui a durée tant d'années) de méli - mélo d'ingrédients morts, toxiques, insipides voir dégoutants avait vraiment de quoi anesthésier nos papilles et perturber l'un de nos cinq sens : le goût (et notre conscience par la même ?), en plus de nous rendre malade (point trop de vitalité à l'école... on aurait pu gigoter un peu trop sur nos sièges, ce qui nous aurait valu d'être taxé d'hyperactifs !). A l'époque, nous n'en étions pas forcément conscients, mais selon nos prédispositions émotionnelles et psychologiques nous avions plusieurs options : accepter / se soumettre (la nourriture c'est comme ça, c'est un fait, c'est vraiment pas très bon), refouler (avaler machinalement et sagement le contenu de son assiette en se déconnectant de ses émotions pour ne pas se faire remarquer et accessoirement ne pas vomir... + peut-être finir par s'habituer car "on s’habitue à tout" dit-on), ou encore exprimer notre colère et notre mécontentement par des cris ou des pleurs (il est vraiment "difficile" et "mal élevé" ce gosse !), c'est selon . 

Aujourd'hui, nous sommes adultes et nous avons (encore plus) le choix... Oui aujourd'hui, nous avons la pleine liberté de choisir ... et nous sommes d'ailleurs de plus en plus nombreux à sélectionner avec soin (force est d'être méticuleux, au vu de ce que nous propose le marché alimentaire conventionnel) ce que nous introduisons dans notre bouche et donc dans notre estomac, puis indirectement ce que nous injectons dans nos cellules. Personnellement,  j'opte donc volontairement pour des aliments sains (non transformés, naturels, biologiques...) et qui me font du bien ! ça peut paraitre logique en théorie, mais en pratique beaucoup de gens choisissent en toute liberté des aliments toxiques et néfastes pour leur santé. Et pourtant ils ont le choix eux aussi (à la base, ils sont tout aussi libres que vous et moi)...  Mais pourquoi ces actes incohérents et contre-nature ? Sont-ils vraiment bien informés sur l'alimentation ? Ces personnes ne seraient-elles pas plutôt dés-informées ? (par les médias qui déploient énormément de temps, d'argent et d'énergie à nous masquer la vérité et même à nous faire croire l'inverse de la vérité). Sont-elles au courant du rôle qu'a l'alimentation sur leur santé ? Connaissent-elles vraiment les méfaits et la dangerosité de la plupart des aliments chimiques (céréales gadgets, pâtisseries industrielles, bonbons, colorants, pesticides, conservateurs...), des aliments raffinés (pâtes blanches, sucre blanc, baguette blanche, graisses saturées...), ou des produits carnés (produits issus d'animaux morts et torturés) ou laitiers (sécrétions animales d'animaux maltraités) ? Ont-elles vraiment conscience qu'elles sont entièrement responsables de leur propre santé, et de leur être tout entier ? De plus, ont-elles conscience que leurs choix alimentaires impactent négativement les animaux et la terre sur laquelle elles vivent ? A l'époque on ne savait pas, on n'avait pas "conscience" ...mais aujourd'hui on sait...Et si on levait le voile qui brouille la vue de ceux qui ne savent pas encore ?

Personnellement, après toutes ces années j'ai également fait le choix de me réconcilier avec le chou rouge (on y vient à notre petite salade...) ! Tout simplement parce que c'est un légume délicieux, en plus d'être bourré de vitamines C et d'anti-oxydants. Mandoliné finement et glissé dans une salade colorée, fraiche et vitaminée... ça "fond dans la bouche" et c'est un pur régal ! Même pas besoin de se forcer (comme quand on était petit !) tellement c'est bon et rafraichissant ;)

*Sentience animale : Comme les êtres humains, les animaux sont capables de ressentir du plaisir ou de l’aversion. C’est ce que confirment les scientifiques avec les dernières études sur la « sentience » animale. Autrement dit, un animal éprouve un ensemble de sentiments (sensations, perceptions et émotions) positifs ou négatifs, depuis la douleur et la peur jusqu’au plaisir et la joie. 


 

Salade de chou vitaminée 

à l'orange et au sésame noir

{pour  2- 3 personnes}

1/2 chou rouge
1 gros chou rave 
1 échalote (ou 1 oignon)
2 oranges
5 cas d'huile (vierge et première pression à froid) de colza ou de cameline
2 à 3 cas de sauce tamari
1 grosse poignée de sésame noir


2 heures (minimum) avant de réaliser la salade, placez tous les ingrédients au frais.
Coupez très finement le chou rouge à l'aide d'une bonne mandoline (pour info, j'ai utilisée celle-ci ! / Clic) puis réservez-le dans un grand saladier. 
Faites de même avec l'échalote, préalablement pelée. 
Pelez le chou rave, puis taillez-le en julienne avec une râpe à julienne. 
Pelez les oranges, coupez-les en morceaux, puis taillez-les en suprême ou ôtez le maximum de petits peaux blanches.
Mélangez ensemble les légumes et les quartiers d'orange.
A part dans un petit bol, mélangez ensemble l'huile et la sauce tamari, versez la sauce sur la salade, puis mélangez.
Ajustez l'assaisonnement si besoin avec un peu de sel complet.
Juste avant de servir, saupoudrez la salade de sésame noir.
Dégustez ultra fais.

(La fiche-recette / Clic !)

https://www.facebook.com/EllenFremonthttp://www.hellocoton.fr/mapage/saveursvegetaleshttps://twitter.com/TheVeggieCathttp://www.pinterest.com/ellenfremont/http://instagram.com/saveursvegetales

2 commentaires :

Pas de blog, de compte Google ou de site ? : Pour me laisser un petit mot, sélectionnez "Anonyme" et signez :)